Les bienfaits de la thérapie hormonale pour la santé pendant la ménopause

La ménopause, qui marque la fin des années reproductives chez la femme, est une transition naturelle caractérisée par l’arrêt des cycles menstruels. Pendant cette période, la production des hormones œstrogènes et progestérone diminue de manière significative, entraînant divers changements physiques et émotionnels.

Les symptômes courants incluent des bouffées de chaleur, des changements d’humeur, des sueurs nocturnes, une sécheresse vaginale et des troubles du sommeil. Ces symptômes peuvent considérablement affecter la qualité de vie des femmes, rendant la ménopause difficile à traverser.

Cependant, il est important de souligner que la ménopause ne doit pas être vue comme une période de déclin. Grâce aux progrès récents dans la compréhension et la gestion de la santé féminine, il existe des options de traitement efficaces pour aider les femmes à naviguer cette transition. 

L’une des options de traitement les plus prometteuses est la thérapie hormonale de la ménopause (THM), une forme spécifique de thérapie hormonale substitutive (THS). La THM peut non seulement soulager les symptômes inconfortables de la ménopause, mais aussi potentiellement améliorer la santé générale et la longévité des femmes.

Changements physiques lors de la ménopause

La ménopause est un processus biologique naturel marquant la fin permanente des menstruations. Elle survient généralement entre 40 et 58 ans, avec une moyenne à 51 ans. Cependant, le voyage vers la ménopause commence des années plus tôt dans une phase appelée périménopause. Durant cette période de transition, qui peut durer de quatre à huit ans, le corps commence progressivement à produire moins d’œstrogène et de progestérone, les deux principales hormones sexuelles féminines.

Cette diminution de la production hormonale est la principale cause des divers symptômes, parfois perturbateurs, que vivent les femmes ménopausées. Parmi les plus connus, on trouve les symptômes vasomoteurs, comme les bouffées de chaleur, une sensation soudaine de chaleur intense partant du centre du corps, provoquant sueurs, rougeurs et frissons. Les sueurs nocturnes, des sensations similaires se produisant pendant le sommeil, sont également fréquentes.

L’équilibre délicat des hormones affecte aussi la santé vaginale. À mesure que les niveaux d’œstrogène diminuent, les tissus vaginaux deviennent plus fins et plus secs, entraînant des inconforts et une baisse de la libido. Les troubles du sommeil, notamment des difficultés à s’endormir et à rester endormie, sont également courants pendant la ménopause.

Au-delà de ces changements physiques, certaines femmes peuvent ressentir des fluctuations émotionnelles telles que des sautes d’humeur, de l’irritabilité et de l’anxiété. De plus, la fonction cognitive peut être affectée, avec des symptômes comme des pertes de mémoire, des difficultés de concentration et une sensation de « brouillard cérébral » plus marquée.

Chaque femme ne ressent pas tous les symptômes, et leur intensité peut varier considérablement. Toutefois, comprendre les changements hormonaux pendant la ménopause permet de reconnaître ces modifications comme une partie naturelle du processus et donne les moyens d’explorer des moyens efficaces pour les gérer.

Comment la THS peut soulager vos symptômes

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas à endurer ces symptômes de la ménopause seule. La thérapie hormonale substitutive (THS) offre une solution sûre et efficace pour reconstituer les niveaux décroissants d’œstrogène et de progestérone dans votre corps. En imitant les hormones naturelles autrefois produites par vos ovaires, la THS peut considérablement atténuer de nombreux symptômes inconfortables associés à la ménopause.

Il existe deux principaux types de THS:

  • Thérapie à base d’œstrogène seule: Cette thérapie est généralement prescrite aux femmes ayant subi une hystérectomie (ablation de l’utérus), car la progestérone n’est plus nécessaire pour prévenir le cancer de l’utérus.
  • Thérapie combinée: Cette thérapie combine l’œstrogène avec la progestérone ou le progestatif et est recommandée pour les femmes qui ont toujours leur utérus. La progestérone aide à protéger la muqueuse utérine contre une croissance excessive, qui peut survenir avec l’œstrogène seul.

La THS est disponible sous différentes formes, permettant une approche personnalisée en fonction de vos préférences et de vos besoins. Voici quelques options courantes:

  • Comprimés oraux: C’est la forme la plus courante de THS et elle est facile à prendre.
  • Patches cutanés: Les patches appliqués sur la peau libèrent les hormones lentement et régulièrement tout au long de la journée.
  • Crèmes et gels: Les crèmes et gels topiques s’appliquent directement sur la peau, souvent sur les bras, l’abdomen ou les cuisses. Cette méthode permet une administration ciblée et peut être préférée par les femmes souffrant de sécheresse vaginale.
  • Crèmes ou comprimés vaginaux: Ces produits sont spécialement formulés pour une administration à faible dose d’œstrogène dans le vagin, aidant à soulager la sécheresse et l’inconfort vaginal.

Il est important de se rappeler que la THS n’est pas une solution universelle. Travailler avec un professionnel de santé qualifié est essentiel pour trouver l’approche de THS qui vous convient le mieux. Ce dernier prendra en compte votre historique médical, la gravité de vos symptômes et vos préférences personnelles pour déterminer le type, le dosage et la méthode d’administration de la THS les plus appropriés.

Les bienfaits de l’hormonothérapie lors de la ménopause

La thérapie hormonale substitutive (THS) pendant la ménopause offre de nombreux avantages qui peuvent considérablement améliorer le bien-être des femmes pendant et après la ménopause. Voici quelques-uns des principaux bénéfices:

Réduction des symptômes de la ménopause

  • Bouffées de chaleur et sueurs nocturnes: L’hormonothérapie aide à atténuer ces vagues de chaleur soudaines suivies de transpiration, fréquentes chez les femmes ménopausées.
  • Sécheresse vaginale: L’hormonothérapie traite ce problème avec des crèmes, gels ou comprimés topiques qui fournissent de l’œstrogène directement à la région vaginale, améliorant ainsi la lubrification et le confort pendant les rapports sexuels.
  • Troubles du sommeil: L’hormonothérapie peut améliorer la qualité du sommeil en régulant les hormones qui influencent les cycles de sommeil, facilitant l’endormissement et permettant de rester endormi toute la nuit.

Amélioration de la fonction cognitive

L’hormonothérapie peut aider à améliorer la mémoire, la concentration et la fonction cognitive globale, réduisant potentiellement les troubles de la mémoire et les moments de confusion. De plus, certaines études suggèrent que l’hormonothérapie pourrait réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Renforcement de la masse osseuse

L’œstrogène est essentiel pour maintenir la solidité des os. Pendant la ménopause, la baisse des niveaux d’œstrogène augmente le risque d’ostéoporose, une condition où les os deviennent fragiles et sujets aux fractures. L’hormonothérapie aide à maintenir la densité osseuse et à réduire le risque de fractures, notamment au niveau de la colonne vertébrale, des hanches et des poignets.

Réduction du risque de maladies chroniques

Certaines études suggèrent que l’hormonothérapie peut réduire le risque de maladies cardiaques et aider à maintenir des niveaux de cholestérol sains. Il existe également des indications que l’hormonothérapie pourrait avoir un effet protecteur contre certains cancers, comme le cancer du côlon, bien que les résultats ne soient pas concluants et nécessitent davantage de recherches.

Différences entre la THB at la THS traditionnelle

La thérapie hormonale substitutive (THS) et la thérapie hormonale bio-identique (THB) sont toutes deux utilisées pour traiter les déséquilibres hormonaux et soulager les symptômes courants de la ménopause, mais elles se distinguent par leur approche et les types d’hormones qu’elles utilisent.

La THS utilise des hormones qui peuvent être synthétiques ou dérivées de sources naturelles comme l’urine de jument enceinte ou les stérols végétaux (comme ceux des ignames ou du soja). Ces hormones sont similaires, mais pas identiques, à celles produites par le corps humain.

En revanche, la THB utilise des hormones bio-identiques, c’est-à-dire des hormones qui ont la même structure moléculaire que celles produites naturellement par le corps humain. Ces hormones peuvent être préparées en pharmacie pour créer un mélange personnalisé selon les besoins spécifiques de chaque patiente. Il est important de noter que, malgré leur structure identique, l’efficacité et la sécurité des hormones bio-identiques doivent être évaluées avec la même rigueur que les hormones synthétiques.

Effets secondaires de l’hormonothérapie

L’hormonothérapie de la ménopause peut offrir des avantages significatifs pour de nombreuses femmes. Cependant, comme pour tout traitement médical, il est important de connaître les effets secondaires possibles:

  • Sensibilité des seins: Un effet secondaire fréquent qui diminue généralement avec le temps.
  • Saignements vaginaux: Souvent observés avec la thérapie à base d’œstrogènes seuls, mais la thérapie combinée avec de la progestérone peut aider à réguler les saignements.
  • Ballonnements: Certaines femmes peuvent ressentir des ballonnements légers dus à l’œstrogène.
  • Maux de tête: Ils peuvent survenir lorsque le corps s’ajuste à la thérapie hormonale.
  • Sautes d’humeur: Bien que l’hormonothérapie puisse améliorer l’humeur pour certaines femmes, elle peut provoquer des sautes d’humeur chez d’autres.

Facteurs pouvant augmenter le risque d’effets secondaires

Certaines femmes sont plus susceptibles de ressentir des effets secondaires en raison de leur historique médical ou d’autres facteurs. Voici quelques éléments à considérer:

  • Historique médical: Les femmes ayant des antécédents de caillots sanguins, de cancer du sein, de cancer de l’endomètre, de maladie du foie ou d’hypertension artérielle non contrôlée peuvent avoir un risque accru d’effets secondaires.
  • Âge: Commencer l’hormonothérapie plusieurs années après la ménopause peut légèrement augmenter le risque de caillots sanguins et de crises cardiaques.
  • Dosage: Des doses plus élevées d’œstrogène sont plus susceptibles de causer des effets secondaires. Il est donc important de travailler avec un professionnel de la santé pour déterminer la dose la plus faible possible qui soit efficace.

Risque de cancer du sein

La relation entre l’hormonothérapie traditionnelle et le risque de cancer du sein est complexe et continue d’être étudiée. Certaines grandes études ont trouvé une légère augmentation du risque de cancer du sein avec l’utilisation à long terme de l’hormonothérapie traditionnelle combinée (œstrogène et progestérone). 

Ce risque est relativement faible en termes absolus. Le risque de cancer du sein semble plus élevé avec l’hormonothérapie traditionnelle combinée qu’avec la thérapie à base d’œstrogènes seuls, et il augmente avec une utilisation prolongée de l’hormonothérapie. 

L’historique médical personnel, les antécédents familiaux de cancer du sein et le profil de risque global sont des considérations importantes pour évaluer les risques de l’hormonothérapie.

Quand devrais-je commencer la THS pour la ménopause?

Le moment de commencer la thérapie hormonale substitutive (THS) est un facteur important pour un traitement efficace, mais il n’y a pas de réponse unique. Voici quelques éléments à considérer lors de la discussion avec votre professionnel de santé:

  • Gravité des symptômes: Si les changements hormonaux affectent considérablement votre vie quotidienne pendant la périménopause ou au début de la ménopause, commencer la THS plus tôt pourrait offrir plus de soulagement.
  • Âge: Les études suggèrent que commencer la THS traditionnelle plus près de la ménopause (idéalement dans les 10 ans) peut être associé à un risque moindre d’effets secondaires.
  • Objectifs à long terme: Si vous êtes intéressée par les avantages potentiels de la THS pour la santé des os ou la réduction du risque de maladies chroniques, commencer plus tôt peut être plus avantageux.

Bien que la THS puisse être efficace à n’importe quel stade de la ménopause, les recherches indiquent que commencer la THS dans les 10 ans suivant le début de la ménopause est bénéfique pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Les analyses des essais cliniques menés par le Women’s Health Initiative (WHI) ont modifié notre compréhension des risques et des avantages, mettant l’accent sur le traitement précoce lors de l’utilisation de la THS traditionnelle.

La thérapie hormonale bio-identique (THB) est parfois considérée comme ayant des risques différents, mais il est important de noter que les preuves scientifiques sur ses risques et bénéfices ne sont pas aussi robustes que celles pour la THS traditionnelle. Par conséquent, une évaluation prudente par un professionnel de la santé est nécessaire avant de commencer ce type de thérapie, et elle peut être envisagée à tout âge en fonction des besoins individuels.

Prenez le contrôle de votre santé après la ménopause

La ménopause, une transition naturelle marquant la fin de vos années reproductives, peut entraîner une vague de changements physiques et émotionnels. Cependant, cela ne doit pas être une période de déclin. La thérapie hormonale substitutive (THS) s’est révélée être un outil puissant pour non seulement atténuer les symptômes courants de la ménopause, mais aussi potentiellement améliorer votre bien-être général et votre longévité.

La THS vise à reconstituer les niveaux décroissants d’œstrogène et de progestérone, ce qui peut aider à soulager les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, la sécheresse vaginale et les troubles du sommeil. Certaines recherches suggèrent que la THS pourrait également contribuer à améliorer la fonction cognitive, renforcer les os et potentiellement réduire le risque de certaines maladies chroniques.

Cependant, il est important de se rappeler que la THS n’est pas une solution universelle. Consulter un professionnel de santé qualifié vous permet d’explorer les options de THS traditionnelles et bio-identiques, de comprendre leurs distinctions, et de discuter des risques et des avantages potentiels en fonction de votre historique médical et de vos préférences personnelles. Ils peuvent vous guider pour créer un plan de traitement personnalisé afin de répondre à vos besoins spécifiques et garantir que vous bénéficiez au maximum de la THS avec un minimum d’effets secondaires.

Etes-vous prête à prendre en main votre santé et à explorer vos options? Prenez rendez-vous pour une consultation avec un professionnel de santé à la Clinique AG à Laval, Québec. Nous sommes dédiés à fournir des soins personnalisés et des conseils pour vous aider à prendre des décisions éclairées concernant votre bien-être pendant et après la ménopause.

Dr. Angelina Guzzo Prendre Rendez-Vous Réservez votre consultation!
Promos
Directions
RDV
Appelez